Maman


Uncategorized / mardi, septembre 18th, 2018

Le texte qui va suivre sera mis en vente sur mon futur stand, sous forme de parchemin. Mais je vous le partage ici, car l’amour d’une maman n’a pas de prix <3

Maman

Ce mot sonne si doux à mes oreilles, et semble si précieux. Maman. Ma maman. Celle qui m’aime. Celle qui me protège. Celle qui a toujours su chasser mes peines.

Oui, parfois j’étais en colère. Contre tes choix et tes lois. Contre des décisions que je pensais injustes. Contre des interdictions qui me donnaient l’âme d’une prisonnière. Mais aujourd’hui je sais. C’était par amour. C’est toujours par amour.

Tu aurais pu, dès le départ, jouer à la « maman cool » et me laisser libre, me laisser faire d’innombrables bêtises. Tu aurais pu me laisser sortir à n’importe quelle heure, me laisser à l’abandon. Tu aurais pu faire le choix de faire ta vie sans moi. Mais tu es ma maman.

Tu as accepté parfois ce rôle de « méchante » qui sait dire non. Ce rôle difficile et pourtant si précieux dans ma vie. Ce rôle qui te sied à merveilles puisqu’il déborde d’amour. Avant, je ne le savais pas. Maintenant, je t’en remercie. D’avoir veillé sur moi. D’avoir fais des choix douloureux mais nécessaires pour moi. Tu as sacrifié tant, pour que j’en arrive là aujourd’hui. Ta vie, c’était la mienne. Et ma vie, c’est la tienne.

Parce que je t’aime. Parce que je te chérie. Parce que tu m’es particulièrement précieuse. Un souvenir, parfois, refait surface. Un gâteau, une bise, un câlin, une chanson… Et je souris. Je pense à toi. Je pense à toutes ces choses que tu m’as données, et qui n’ont aucun prix. On ne peut pas quantifier l’amour. On ne peut que l’apprécier. Le chérir. Le garder dans notre cœur. Une place particulièrement précieuse.

Ma maman.

Ces mots, je veux que tu les entendes, que tu les lises. Je veux qu’ils raisonnent au fond de toi, à chaque instant. Même si, parfois, j’ai l’air en colère. Même si, parfois, je peux faire la tête. Même si, parfois, nous nous disputons… L’amour est là. Il sera toujours là.

Oh, ma maman. Si je pouvais inventer des mots pour te dire tout ce que je ressens… Ils seraient dans une langue inconnue. Une langue que seuls nous deux pourrions comprendre. Une langue unique. Notre langue. Un battement de cœur, une mélodie. Quelque chose d’insaisissable…. Une lumière qui brille, qui luit. Quelque chose entre nous, seulement nous. C’est si fort… Peux-tu le sentir, maman ? Je sais que oui. Tu comprends. Nous comprenons, ensemble.

Même si cela me semble bien trop faible, même si les mots que je vais te prononcer me semble bien trop simples pour symboliser ce que je ressens…

Je t’aime, Maman.

2 réponses à « Maman »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.