Boulimie sentimentale


Poème et prose / vendredi, juillet 12th, 2019

J’avale. J’engloutis. J’aspire.

Tout.

Je veux effacer ce vide au creux de mon corps. Cet espace infini qui refuse de se remplir. J’ai beau tenter d’y enfourner de grandes pelles de tout, il n’y a rien.

Rien.

J’attache l’ouverture, je la couds, je l’agrafe. Tout ce qui peut la refermer est utilisé.

Mais ça ne sert à rien.

Tout finit toujours par ressortir. Dans de grandes expirations. De grands soupirs.

Mes bras s’agitent inutilement pour garder tout contre moi.

Quoi? Je l’ignore.

Je gonfle, je enfle, je prends de plus en plus de place. Pourtant, je m’efface toujours plus. Et je suis de plus en plus vide.

 

Je mange. Je me goinfre. Je bouffe.

Alors…

Pourquoi ai-je toujours aussi faim?

 

 

illustration sombre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.