Fiche personnage physique

C’est une question qui peut se poser régulièrement lors de l’écriture d’un livre: Comment faire une fiche perso?

Pour commencer, il faut savoir qu’il n’y a pas une méthode universelle: Il faut trouver celle qui nous convient le mieux, qui nous correspond. Il faut savoir se demander pourquoi on veut ces fiches, que vont-elles nous apporter? Est-ce un petit plus au cas où, ou un véritable aide-mémoire?

Je vais donc vous confier ma fiche personnage personnelle et vous l’expliquer, mais n’oubliez pas que vous pouvez la modifier à votre sauce, la mixer avec une autre méthode de fiche perso… Bref, il faut faire en sorte d’être à l’aise. C’est une aide, pas un fardeau.

présentation de la fiche perso

Vous m’excuserez tout d’abord pour le manque de propreté de la fiche: Je fais habituellement soit sur ordinateur, soit sur fiche bristol. Je voulais vous présenter un modèle neutre.

Pour commencer, vous vous doutez qu’il faudra remplacer nom et prénom par ceux de votre personnage. Les mettre tout en haut permettra de distinguer directement la fiche. Vous pouvez également laisser un plus grand espace en dessous, ou sur le côté, pour insérer une « image de profil » de votre personnage.

Pour ma part, le genre me permet de préciser si le personnage est cisgenre, agenre, genderfluid, etc… Même si c’est le genre de détails que je retiens facilement, cela m’aide également, d’un coup d’œil, de vérifier s’il y a une bonne diversité parmi mes personnages.

Les surnoms sont très importants également: Pour Psiek, par exemple, cela me permet aussi de noter les surnoms d’insultes que Mérisse peut avoir envers elle.

Pour l’âge, même si ce n’est pas indiqué clairement, je rajoute la date de naissance et parfois le signe astrologique. Je n’ai pas réellement d’intérêt pour les signes astrologiques (j’ignore quels mois correspondent à quel signe, hormis le mien) mais on ne sait jamais si cela peut présenter un intérêt à un moment dans le texte. Il faut toujours partir du principe que le moindre détail pourrait servir. L’âge peut également indiquer la « date de naissance » d’une personne transgenre, ce qui donnerait donc deux dates.

Je passerai la taille car elle me semble plus qu’évidente. Néanmoins, je tiens à souligner que la « silhouette » à côté du poids permet de visualiser comment est le personnage. Le poids ne fait pas tout. Chaque morphologie est différente et deux personnes de même taille et même poids peuvent être totalement différentes, l’une grosse, l’une mince, musclée…

Les cheveux et les yeux me permettent de déterminer la couleur. Même si, faisant moi-même les illustrations, j’ai des références couleurs de côté, je préfère garder une trace écrite en cas de pertes de fichiers. Cela me permet également d’indiquer la longueur et la forme des cheveux, les spécificités comme les épis, les mèches, frange…

Les trois dernières sections me permettent d’indiquer clairement si le personnage détient une de ces choses, et si oui, où se trouvent ces traces. La fiche peut parfois faire un recto et verso selon la longueur de chaque section.

Le but ici est d’avoir le maximum de détails PHYSIQUES. Je tiens à le noter en gros caractère, car il faut savoir que je fonctionne en deux fiches: Une pour le caractère/les goûts, une pour le physique pur. Je fonctionnais avant en une fiche réunie, mais la longueur était parfois si grande qu’il me fallait deux fiches, ce qui compliquait le rangement et le mélange. Ou bien, la fiche restait trop restreinte et n’indiquait finalement que peu d’informations.

Exemple d’ancienne fiche

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, mes fiches étaient plus « brouillons » avant. Je mêlais à la fois personnalité/goût et traits physiques, laissant finalement moins de détails sur le personnage. Pour ce qui est de l’origine, c’est quelque chose que je mets seulement lorsque j’évolue dans un monde moderne et copié sur notre monde. Pour l’univers de « Le Jouet », j’évite d’indiquer les origines puisqu’il n’y a pas de parallèle établie avec notre monde: Je veux que chacun et chacune puissent s’imaginer à travers les personnages sans la barrière du pays ou des origines.

Je range personnellement mes fiches dans deux boites distinctes. Mais rien ne vous empêche de les ranger dans de petits classeurs. Encore une fois, le but est de faire selon ce que l’on préfère. Il ne faut jamais se dire que l’on fait moins bien que les autres. Nous avons chacun notre façon d’organiser notre travail, il n’y a pas de mieux, ni de pire. Il faut aussi garder en tête qu’il est tout à fait possible de recommencer ses fiches plus tard, puisque la méthode utilisée peut ne plus nous convenir quelques temps après.

J’espère que ma méthode de fiches vous permettra de trouver votre méthode. N’hésitez surtout pas à regarder chez d’autres auteurs/autrices.

Je publierai une prochaine fois mes fiches sur la personnalité de mes personnages. Je vous souhaite une bonne lecture et courage!

Sweet Canari

Conseils d'écriture

Sweet Canari View All →

Passionnée de lecture et d’écriture depuis toujours, débordant d’imagination, j’ai décidé de me lancer et de faire connaître au monde ce qui peut sortir de mon esprit fertile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :